Une femme montre combien l'endométriose affecte son corps

Ce n'est pas un secret, les problèmes des femmes, surtout relatifs à l'organe reproductif, sont souvent gardés sous silence au sein de la société. Nous ne faisons pas là référence aux menstruations, mais à d'autres problèmes qui y sont liés comme la dysménorrhée ou l'endométriose. Heureusement, les choses sont peu à peu en train de changer. En effet, s'il y a une chose que l'on ne peut pas enlever aux réseaux sociaux c'est qu'ils donnent visibilité et voix aux personnes avec des problèmes qui, avant, n'osaient pas s'exprimer par peur ou par gêne. 

C'est notamment le cas de Thessy Kouzoukas, une Britannique de 27 ans, qui a récemment publié des photos d'elle sur Instagram. Des clichés qui n'ont laissé personne de marbre, notamment ses 109 000 abonnés. Sur les deux photos, on voit la jeune femme nue devant un miroir, on a du mal à croire qu'il s'agit là de la même personne.

 

This is quite shocking to people. This is me. This is endometriosis. I never intended to share these photos hence why I'm naked, but my god I can't believe the amount of DM's I've received from girls who have endo too and feel alone. The left is my stomach 3 weeks after a ruptured cyst (5 weeks ago). The right is me now, on a drug called "synarel" that has stopped all my hormones and sent me into menopause at the age of 27. My upcoming trip to Greece along with this drug is in hopes to get me prepped and in the best condition both physically and mentally for an operation I'm receiving in late August. Endo is no joke. I'll be operated on for 7+ hours and hospitalised for a week. Please, spread the word about endo. And If you know anyone with bad period pain PLEASE tell them to get checked for this. And to my girls with endo.. you're not alone ❤️

Ein Beitrag geteilt von Thessy Kouzoukas (@thessy.k) am

Dans la description de la photo, elle écrit : "Ceci est choquant pour les autres. Je suis ceci. Ceci est l'endométriose. Je n'avais aucune intention de publier ces photos parce que je suis nue, mais bon sang, je n'arrive pas à croire la quantité de messages privés que je reçois de femmes également atteintes d'endométriose et qui se sentent seules. À gauche, mon ventre 3 semaines après la rupture d'un kyste endométriosique (il y a 5 semaines). À droite, c'est moi aujourd'hui avec un médicament appelé "synarel", qui a arrêté toutes mes hormones et fait que je suis ménopausée à 27 ans. Je pars en Grèce avec ce médicament dans l'espoir de bien me préparer et d'être dans les conditions physiques et mentales optimales pour mon opération fin août. L'endométriose ne doit pas être prise à la légère. Je vais être opérée pendant plus de 7 heures et resterai hospitalisée pendant une semaine. Partagez au maximum ce message sur l'endométriose. Si vous connaissez quelqu'un qui souffre de règles très douloureuses, S'IL VOUS PLAÎT prévenez-la et dites-lui d'aller vite consulter. Pour toutes celles atteintes d'endométriose... vous n'êtes pas seules."

 

Matching tracksuit = coordinated slob

Ein Beitrag geteilt von Thessy Kouzoukas (@thessy.k) am

Comme le dit Thessy dans sa publication, l'endométriose n'est pas à prendre à la légère. On l'appelle "la maladie du silence", car nous n'en savons pas énormément sur elle. On estime qu'environ 10 % des femmes dans le monde sont atteintes d'endométriose, qui se caractérise par la présence de muqueuse utérine en dehors de la cavité utérine. Malgré ça, les causes restent encore floues même si les scientifiques pensent qu'elle résulte d'un problème dans le système immunitaire des femmes. Qui plus est, l'endométriose peut être héréditaire.

Les symptômes sont variés : de fortes douleurs menstruelles (dysménorrhée) et douleurs lors de rapports sexuels jusqu'à des saignements en dehors des menstruations et l'infertilité (beaucoup moins fréquent). Les douleurs peuvent être atroces et handicaper la personne atteinte. Mais le pire dans tout ça est qu'il n'existe pas de traitement pour guérir cette maladie, seulement en soulager les symptômes.

endo

Bien que cette maladie concerne énormément de femmes, elle reste quelque peu tabou. Il n'est pas rare pour les femmes d'occulter les grosses douleurs et de faire comme si de rien n'était, ainsi beaucoup de personnes ne considèrent pas l'endométriose comme une maladie à part entière et ne lui confèrent pas assez de crédibilité.

Grâce au courage et à la détermination de certaines personnes telles que Thessy, les femmes qui en souffrent se sentent moins seules et incomprises. Cela leur permet de trouver un certain réconfort, ainsi qu'un soutien. Il ne faut plus avoir peur de parler, toutes les vies et expériences comptent. Nous envoyons tout notre soutien à Thessy et à toutes les femmes atteintes d'endométriose.

Ce site n’est pas destiné ou apte à remplacer, compléter ou démentir les conseils, examens, traitements, diagnostics, etc. des médecins, pharmaciens, psychothérapeutes et/ou tout autre professionnel de santé.

Commentaires

Également féroce